Une petite présentation du GN...

Dates de parties, status de l'association, règles de vie du forum et contacts, tout est disponible dans cette section.

Modérateurs : Conteur, Coordinateur, Présidence

Lord Magnus

Une petite présentation du GN...

Messagepar Lord Magnus » mar. 8 janv. 2008 18:37

En jouant à Vampire : la Mascarade vous allez participer à ce que l’on appelle communément un Jeu de Rôle Grandeur Nature.
Pour une nuit vous allez incarner un personnage totalement différent de ce que vous êtes.

Cette expérience est très proche du théâtre d’improvisation puisque vous allez décider de la façon de faire vivre votre personnage. Vous n’aurez besoin que d’un peu d’imagination pour pénétrer dans ce monde virtuel.
La règle à ne jamais oublier est-la suivante : tout ceci n’est qu’un jeu et un jeu est fait pour s’amuser (et pas pour se prendre la tête sur telle ou telle règle).

Les règles suivantes sont primordiales :
Tout contact physique violent est interdit

Il est interdit d’avoir une conduite dangereuse pour soi ou pour les autres.
Ces règles sont nécessaires pour éviter tout débordement et pour que chacun puisse s’amuser.

Tout au long de la soirée certaines personnes seront désignées sous le titre de Conteurs ; en plus de jouer un personnage ces personnes connaissent fort bien les règles du jeu et vous pourrez leur demander un éclaircissement ou leur demander d’arbitrer un conflit.
Néanmoins les règles ne doivent rester que des supports et si un Conteur n’est pas disponible nous vous encourageons à vous débrouiller tout seul comme un grand !
N’oubliez pas que le but du jeu n’est pas de faire un Challenge (ce mot désigne la façon de régir les interactions entre personnages) toutes les cinq minutes mais de s’amuser et de faire vivre un personnage ; il est souvent bien plus facile de s’expliquer avec quelqu’un plutôt que de le frapper pour lui demander pardon ensuite.

Deux mots à propos du « jeu » et du « je »:
Quand vous participez au Théâtre de l’Imaginaire TM vous assumez un rôle de composition à l’instar d’un acteur dans une pièce de l’art correspondant. La différence majeure tient au fait que vos répliques restent à donner, que la pièce n’est pas jouée : La vie de votre personnage est entre vos mains : à vous de décider ce qu’il dira, de quelle manière il agira.
Avec toutefois cette nuance : vous devenez du même coup metteur en scène, et avez donc comme responsabilité de stimuler vos partenaires outre le fait d’être à la hauteur du rôle que vous prétendez tenir.

Mesurez les risques avant d’agir, pesez vos mots avant de parler. Tout ce que vous direz ou ferez aura des conséquences sur le monde dans lequel vous évoluerez, sur l’action en général, sur le destin de votre personnage. Par vos paroles et par vos gestes, vous contribuerez à la progression de la chronique, à la création voire à l’autogenèse de l’intrigue.
A la fois joueur et acteur, vous veillerez à ce que votre personnage détermine puis atteigne ses propres buts.
Ceux-ci ne doivent pas entrer en contradiction avec le ou les thèmes, l’ambiance de la pièce. Peut-être en aiderez- vous d’autres à faire de même et sans doute serez-vous vous-même sollicité.

Rappelez-vous que votre personnalité dépasse la simple survie de votre personnage. Les autres vont constituer votre environnement. Non-mort, vous ne vivrez qu’à travers vos interactions avec eux.
Même s’ils sont vos ennemis, ils n’en restent pas moins votre seule relation émotionnelle avec le monde qui vous entoure.
Que vaut le plaisir éphémère de la destruction d’un ennemi par rapport à la sensation de menace que vous pouvez éternellement faire peser sur lui ?
Et quels que soient vos rapports avec lui, il est votre frère en damnation. Il est une partie du mystère inhumain de votre condition... Et peut-être est-il une pièce du puzzle immense qui représente la Solution, la Réponse, l’Explication...
Soyez une âme tourmentée lorsqu’il le faut, jamais un fanatique. Sachez demeurer maître de votre rôle et ne soyez jamais dominé par celui-ci : à cette fin, il vous faudra savoir-faire preuve de sang-froid et systématiquement prendre du recul en toute situation conflictuelle.

Enfin, souvenez-vous en dernier recours, au fond de votre conscience de joueur, qu’il n’est pas forcément judicieux de mettre à mal un scénario pour détruire un autre personnage à la seule fin d’assouvir une envie fugace du vôtre ou de vous-même : la flamme de l’humanité qui brûle en chacun de nous est fragile et votre personnage n’aurait lui-même peut-être pas apprécié que l’assouvissement de tels instincts puissent le faire basculer à jamais dans les ténèbres inextricables qui hante le monstre.

Revenir vers « HJ - La Carte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité